Home>Les partenaires>Témoignages clients>Parole d'Expert I

Parole d'Expert Iback

Innover pour de nouvelles missions !

Eric Gillis, Expert-Comptable, associé de DK Partners à Toulouse, préside la commission informatique du Conseil Régional de l’Ordre de Toulouse Midi-Pyrénées. Il nous explique les possibilités formidables que la signature ouvre à la profession.  

Eric, d’où vous vient cette sensibilité à la sécurité sur Internet ?

La maitrise et l’utilisation des nouveautés technologiques (internet, les réseaux sociaux, les échanges numériques etc.) ne sont plus une option mais une nécessité. C’est le sens de l’histoire et de plus en plus souvent, ce sont les pratiques de nos clients.   

Cependant, si nous sommes tous des utilisateurs assidus d’internet, nous avons rarement conscience des risques encourus et de l’importance de la fraude. Laissez-moi vous raconter un fait divers qui malheureusement touche de plus en plus d’entreprises, même les plus petites :

Cette petite entreprise spécialisée dans le transport avait coutume de payer son loyer le 5 de chaque mois par virement bancaire. Après chaque paiement, le propriétaire envoyait la quittance à partir de sa boite mail à la comptable de l’entreprise.

Un jour, le 2 du mois, la comptable reçoit un coup de fil du propriétaire lui indiquant une modification de dernière minute sur le compte bancaire à créditer.

La comptable n’est pas naïve mais lorsqu’elle voit arriver le nouveau RIB de la même adresse mail sur laquelle elle a coutume de recevoir les quittances, elle ne se méfie plus et paie le loyer sur ce nouveau compte. L’escroquerie est consommée et 200 000 € partent sur un compte en Bulgarie.

Au final, il aura suffi de pirater une boite mail pour créer le leurre et détourner, en 3 clics, plus de 200 000 €. Et pourtant, pour contrecarrer cette escroquerie, une simple signature numérique sur la quittance et le RIB, et la fraude n’aurait pas été possible.

Un fait divers parmi d’autres qui, depuis longtemps, m’ont éveillé aux problèmes de sécurité sur internet, pour moi-même mais aussi pour mes clients.

Dans ce contexte, que représente Signexpert ?

Signexpert est plus qu’une simple signature numérique ; C’est une des pierres angulaires de ma  sécurité. Cette signature spécifique à l’Ordre véhicule la marque Expert-Comptable dans le monde numérique. Imaginez un monde idéal ou tous les documents produits par les cabinets sont signés avec Signexpert ! Il serait alors absolument impossible à un illégal ou un collaborateur peu scrupuleux de se faire passer pour ce qu’il n’est pas. Et tout le monde serait gagnant, les cabinets,  les clients, les partenaires …

Signexpert c’est le moyen de sécuriser les documents produits par le cabinet avant qu’ils ne partent vers l’extérieur. Ce point est intéressant à plusieurs niveaux ; je sais avec certitude quelle est la version du document sur laquelle j’engage ma responsabilité ou celle du cabinet ; mes collaborateurs sont eux-mêmes d'avantage responsabilisés sur ce qu’ils disent et communiquent et notre organisation interne s’en trouve améliorée grâce à un circuit de validation raccourci.

Comment l’avez-vous mise en place et quels en sont les retours ?

L’installation a été très simple. Le logiciel Signexpert Paraph’ est installé sur mon poste ce qui me permet de signer ou sceller facilement les documents quel que soit l’endroit où je me trouve. Auparavant, lorsque je signais les versions papiers, les piles de dossiers s’entassaient dans mon bureau en attendant mon retour. Maintenant avec Signexpert, je peux signer et valider au fil de l’eau, quel que soit l’endroit où je me trouve, sans ralentir la production du cabinet.

Cette nouvelle organisation a eu un effet que je n’attendais pas. Avant même d’avoir formalisé mes procédures, mes collaborateurs ont pris un soin particulier à bien envoyer les versions signées, même s’agissant de documents de moindre importance qui n’étaient pas toujours signés en papier mais qui engageaient quand même le cabinet. La signature numérique a changé leur regard sur tous les écris qui sortent du cabinet. Ils savent que tant que ce n’est pas signé, ils ne peuvent pas envoyer  quoique ce soit au client. Finalement, le fait de signer en numérique ma production a permis de matérialiser une procédure de contrôle interne. Aujourd’hui tous les échanges avec le client retrouvent de l’importance et chacun prend sa part de responsabilité.

Autre point intéressant, les collaborateurs ont conscience que tous les cabinets ne sont pas au même niveau dans la maitrise de ces technologies ce qui leur procure un sentiment de modernité, « d’être à la page », ce en quoi ils sont valorisés.  Et surtout, il me semble que pour être efficient dans mon devoir de conseil, je me dois de maitriser ces règles de sécurité, ce qui me permet d’en parler avec aisance avec mes clients. Une fois rodées dans mon cabinet, ces bonnes pratiques deviennent un atout et un élément fort et différenciant pour mes clients.

Comment voyez-vous l’avenir ?

Aujourd’hui nous sommes plus efficaces, notre organisation est beaucoup plus fluide, et chaque  collaborateur sensibilisé à la sécurité sur internet.

Notre challenge maintenant est de transférer ce savoir, en premier lieu à nos clients mais aussi tous nos partenaires. Nous pensons que ce sont de nouvelles applications tant  pratiques qu’innovantes qui nous permettrons d’atteindre cet objectif. Par exemple, l’utilisation de la technologie 2D-Doc pour sécuriser le bulletin de paie qu’il soit papier ou électronique ou encore la signature sur tablette de la lettre de mission, d’un ordre de mouvement bancaire, d’une transaction etc.

L’Ordre nous offre un panel d’outils performants pour nous permettre de réussir notre transition numérique. A nous de nous de transformer l’essai !!!

© Signexpert 2017